J’apprends ce jour que l’ex-Fn, aujourd’hui chez Les Patriotes, M. Jean-Paul Valour, conseiller municipal de Firminy, a permis à Marc Petit, maire communiste (deux condamnations par la justice pour agression sexuelle), de faire voter son budget.

Alors que l’égalité était parfaite, 16 voix pour et 16 voix contre, c’est M. Valour qui a fait la différence, prenant fait et cause pour un maire anti-national, communautariste, dépensier et condamné pour agression sexuelle à l’heure même où le Rassemblement National se bat pour rassembler tous les patriotes, de droite comme de gauche, derrière Marine Le Pen.
Je désapprouve avec la plus grande vigueur ce choix, et exprime mon profond regret quant au soutien que le Rassemblement National lui a apporté en 2014.

En effet, gâce au soutien logistique du Rassemblement national et aux militants, M. Valour a pu mener une liste qu’il n’arrivait pas à constituer, sortant ainsi de l’anonymat pour siéger au conseil municipal de Firminy.

Après cette énième trahison, la girouette Valour démontre une fois encore que morale, sincérité et loyauté lui sont totalement inconnues. Nous lui souhaitons de vite retrouver l’anonymat qui était le sien… pour le bien de tous.